Utiliser une débroussailleuse

Sommaire

Que ce soit pour des raisons esthétiques sur son terrain ou pour répondre aux obligations légales de débroussaillage en bordure de propriété, la débroussailleuse est de plus en plus utilisée par les particuliers. Cet outil, à manier avec précaution, demande le respect de quelques règles de base en matière de sécurité et d'efficacité du travail.

Cette fiche va vous expliquer comment utiliser une débroussailleuse dans les règles de l'art.

1. Munissez-vous de votre équipement de sécurité

L'utilisation d'une débroussailleuse nécessite de porter un équipement de sécurité complet. Cet équipement se compose :

  • d'un casque de sécurité avec visière faciale (si le casque n'est pas doté d'une visière, utilisez des lunettes en polycarbonate) ;
  • d'une protection auditive (bouchons ou coquilles) ;
  • de gants en cuir ;
  • d'un pantalon de sécurité avec éléments de protection avant et arrière ;
  • de chaussures de sécurité avec bouts rigides et semelles antidérapantes.

Un équipement de sécurité complet comprend aussi un pansement compressif à disposition qui pourra être utilisé en cas de coupure.

Remarque : la fatigue est un facteur accidentogène important, pensez à vous ménager des pauses régulières pendant votre travail.

2. Réglez la hauteur de lame de la débroussailleuse

La hauteur de lame de la débroussailleuse se règle par le positionnement du crochet de fixation au harnais. Ce crochet doit se trouver à environ 10 cm en-dessous de la hanche.

3. Réglez le harnais et les poignées

Afin de travailler efficacement et de minimiser les risques de blessures, il est impératif de bien régler le harnais de portage de la débroussailleuse ainsi que les poignées.

  • Le harnais doit permettre de porter la débroussailleuse tout en ayant une position le plus confortable possible. Il ne faut pas avoir besoin de se pencher en avant ou en arrière afin que la lame atteigne la hauteur de coupe désirée.
  • Les poignées doivent être positionnées de façon à obtenir un angle de 120° entre le buste et le coude. Elles doivent permettre de garder les poignets dans l'alignement des avant-bras, particulièrement au niveau de la poignée des gaz.

4. Identifiez le terrain

Avant de commencer à débroussailler, vous devez identifier sur le terrain sur lequel vous allez travailler :

  • la topographie, et notamment le dénivelé éventuel ;
  • la composition : pierres, souches et autres obstacles éventuels ;
  • la nature de la végétation, les essences et le diamètre des troncs ou des tiges.

5. Préparez votre bloc de travail

La portion de terrain à débroussailler doit être délimitée avec du ruban de couleur tendu entre des piquets ou des arbres, que vous tirerez à hauteur des yeux.

6. Choisissez l'outil de coupe adapté

Maintenant que vous avez délimité votre bloc de travail et donc identifié les essences de bois, vous pouvez choisir votre outil de coupe.

Pour les broussailles et branchages

Pour couper broussailles et branchages, vous avez le choix entre :

Pour l'herbe

Pour couper l'herbe, vous pouvez utiliser :

  • un couteau à herbe, pour le fauchage des herbes sèches et des roseaux ;
  • une tête faucheuse à couteaux, pour les grandes parcelles herbeuses et nivelées ;
  • une tête faucheuse à fils, pour l'herbe fine.

Attention : votre débroussailleuse doit être mise à l'arrêt avant toute intervention sur l'outil de coupe.

7. Débroussaillez efficacement

  • Pour débroussailler un terrain plat, avancez en ligne droite, et exécutez un mouvement de droite à gauche afin que les végétaux fauchés retombent là où vous avez coupé (l'outil de coupe tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre). Ainsi, vous avez une vision précise des endroits éclaircis et de ceux à éclaircir.
  • Pour des herbes très hautes, n'hésitez pas à prévoir un deuxième passage, et donc à couper seulement à mi-hauteur la première fois. Ceci vous permet notamment de dévoiler les obstacles éventuels : souches, rochers…
  • Dans le cas d'un terrain en pente, travaillez par bandes parallèles en commençant par le niveau le plus bas.

Remarque : le vent peut modifier le sens de chute des végétaux.

Ces pros peuvent vous aider